De liège et de mouton

Publié par La Roulangerie le

Il nous aura bien fallu 2 heures pour trouver une solution pour plaquer la couche de liège au plafond pendant le séchage de la colle… Nous avons mis au point un réseau de planchettes et des cales de bois tarabiscoté, nous permettant de tout tenir avec seulement 4 serre-joints !

Une fois lancés, et quelques contorsions plus tard, nous parvenons à couvrir toutes les parois de plaques de liège. Nous laissons alors Ginette avec un petit radiateur d’appoint, car la colle pourrait geler la nuit…

 

Jeudi matin, miracle : tout tient encore !

Nous pouvons commencer à bourrer le moindre recoin de plaques de laine de chanvre complétées de laine de mouton en vrac.

Ça avance, lentement, tout de même, car nous nous devons aussi apprendre à gérer notre quotidien en caravane, où, aller chercher de l’eau, enlever ses chaussures, se réchauffer, mettre ses chaussures, déplacer le radiateur, aller prendre une douche, etc, prennent un temps… certain.

Demain, Camille va passer son permis remorque, Mathieu reste donc seul à l’atelier découpe de contre-plaqué !

Catégories : Actualités

1 commentaire

Aline Le gall · 25 janvier 2019 à 17 h 10 min

Vous êtes vraiment simplets . Il fallait retourner le camion sur le toit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.